Emploi du PEL à l'échelle de l'établissement scolaire

 Télécharger le rapport
en français
Albanie
Participant ELP-WSU: Elida Reçi
voir les détails
  • École Sami Frasheri, Tirana
  • 1621 élèves âgés de 15 à 18 ans
  • Tous les élèves ont l’albanais comme langue maternelle
  • Langues enseignées: albanais (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais, français, allemand, italien
  • Modèle de PEL employé: 96.2008
  • Étendue du projet: 7 enseignants, 4 langues (anglais, français, allemand, italien), 827 élèves

Le projet albanais a été entrepris avec le soutien officiel, comme un moyen pour introduire le PEL au niveau national et associé à des réformes du curriculum. Il a essayé de suivre les progrès effectués quant au développement de l'autonomie de l'apprenant et en ce qui concerne l'apprentissage langagier, qui représentaient deux de ses principaux buts. Dans le projet albanais, l'autoévaluation est apparue comme un outil puissant pour motiver les apprenants. Par ailleurs, la préparation des enseignants était centrée sur trois éléments: les différents types d'activités qui promeuvent l'autonomie de l'apprenant, avec un accent particulier mis sur la créativité et l'imagination; une pratique de classe qui reconnaît la valeur de l'expérience plurilingue et interculturelle; l'importance d'intégrer totalement le PEL dans le processus d'apprentissage. L'évaluation a été menée par l'intermédiaire de questionnaires, d'analyse des dossiers du PEL et d'entretiens.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
Autriche
Participant ELP-WSU: Rose Öhler
voir les détails
  • Praxisschule der Kirchlichen Pädagogischen Hochschule Edith Stein und der Katharina Lins Schule der Barmherzigen Schwestern in Zams (KLS)
  • 108 élèves âgés de 10 à 14 ans
  • La plupart des élèves ont l’allemand comme langue maternelle. Autres langues maternelles à l’école au moment du projet: croate, tchèque, roumain, thaïlandais, turc (la plupart du temps un locuteur par langue)
  • Langues enseignées: allemand (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais, français, italien
  • Modèles de PEL employés: 58.2004 (modèle autrichien pour apprenants âgés de 10 à 15 ans) et modèle autrichien pour apprenants du primaire, pas encore validé au moment du projet
  • Étendue du projet: tous les enseignants de langues (7) et tous les élèves (108) de l’école, plus 32 apprenants et leurs 2 professeurs principaux dans une école primaire associée

Le coordinateur de ce projet était un des membres de l'équipe qui a conçu le PEL autrichien pour les apprenants du secondaire inférieur et tous les enseignants de langues de l'école étaient déjà des utilisateurs expérimentés du PEL. Le but de ce projet était de consolider l'emploi du PEL à travers l'école, en cherchant d'autres façons de développer l'autonomie de l'apprenant, en explorant la dimension interculturelle de l'apprentissage des langues et en s'occupant des répertoires plurilingues en développement des élèves. Ce compte-rendu explique comment le PEL a été présenté pas à pas aux élèves, comment de temps en temps les élèves sont invités à établir et atteindre des objectifs d'apprentissage à court terme en travaillant par projets individuels, et comment les élèves de la 8e année présentent l'autoévaluation aux élèves de 5e année. Le compte-rendu propose quelques conseils pratiques sur la façon d'atteindre une implémentation pédagogique réussie du PEL. Vers la fin de la période prise en compte par le rapport, un sondage auprès des élèves a suscité une écrasante majorité de réponses positives.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
République Tchèque
Participant ELP-WSU: Katerina Dvoráková 
voir les détails
  • Zakladni skola Matice skolske, Ceske Budejovice
  • 500 élèves (primaire/secondaire inférieur)
  • Langues enseignées: tchèque (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais, allemand
  • Étendue du projet: une enseignante d’anglais interviewée sur son emploi du PEL

Ce compte-rendu est basé sur l'entretien avec une enseignante d'anglais dans une école qui était intéressée par le développement d'approches portfolio tout au long du curriculum, mais qui n'employait pas le PEL à l'échelle de l'établissement. L'enseignante interviewée employait elle-même le PEL, mais elle était une exception. Elle a utilisé les listes de contrôle "je peux" pour établir des comparaisons entre anglais et allemand dans les classes où les élèves apprenaient les deux langues. Elle a identifié un certain nombre de problèmes dans l'emploi de portfolios à l'école, parmi lesquels le manque de coordination, de formation et de soutien aux enseignants. Elle a également souligné le fait que quelques-uns parmi les élèves plus âgés ne voyaient pas d'intérêt à travailler avec un portfolio parce qu'il n'avait pas de statut officiel et par conséquent ne pouvait pas être employé pour soutenir leur progression d'un niveau scolaire à l'autre.
cacher les détails

Emploi du PEL à l'échelle de l'établissement scolaire

 Télécharger le rapport
en français
Albanie
Participant ELP-WSU: Elida Reçi
voir les détails
  • École Sami Frasheri, Tirana
  • 1621 élèves âgés de 15 à 18 ans
  • Tous les élèves ont l’albanais comme langue maternelle
  • Langues enseignées: albanais (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais, français, allemand, italien
  • Modèle de PEL employé: 96.2008
  • Étendue du projet: 7 enseignants, 4 langues (anglais, français, allemand, italien), 827 élèves

Le projet albanais a été entrepris avec le soutien officiel, comme un moyen pour introduire le PEL au niveau national et associé à des réformes du curriculum. Il a essayé de suivre les progrès effectués quant au développement de l'autonomie de l'apprenant et en ce qui concerne l'apprentissage langagier, qui représentaient deux de ses principaux buts. Dans le projet albanais, l'autoévaluation est apparue comme un outil puissant pour motiver les apprenants. Par ailleurs, la préparation des enseignants était centrée sur trois éléments: les différents types d'activités qui promeuvent l'autonomie de l'apprenant, avec un accent particulier mis sur la créativité et l'imagination; une pratique de classe qui reconnaît la valeur de l'expérience plurilingue et interculturelle; l'importance d'intégrer totalement le PEL dans le processus d'apprentissage. L'évaluation a été menée par l'intermédiaire de questionnaires, d'analyse des dossiers du PEL et d'entretiens.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
Autriche
Participant ELP-WSU: Rose Öhler
voir les détails
  • Praxisschule der Kirchlichen Pädagogischen Hochschule Edith Stein und der Katharina Lins Schule der Barmherzigen Schwestern in Zams (KLS)
  • 108 élèves âgés de 10 à 14 ans
  • La plupart des élèves ont l’allemand comme langue maternelle. Autres langues maternelles à l’école au moment du projet: croate, tchèque, roumain, thaïlandais, turc (la plupart du temps un locuteur par langue)
  • Langues enseignées: allemand (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais, français, italien
  • Modèles de PEL employés: 58.2004 (modèle autrichien pour apprenants âgés de 10 à 15 ans) et modèle autrichien pour apprenants du primaire, pas encore validé au moment du projet
  • Étendue du projet: tous les enseignants de langues (7) et tous les élèves (108) de l’école, plus 32 apprenants et leurs 2 professeurs principaux dans une école primaire associée

Le coordinateur de ce projet était un des membres de l'équipe qui a conçu le PEL autrichien pour les apprenants du secondaire inférieur et tous les enseignants de langues de l'école étaient déjà des utilisateurs expérimentés du PEL. Le but de ce projet était de consolider l'emploi du PEL à travers l'école, en cherchant d'autres façons de développer l'autonomie de l'apprenant, en explorant la dimension interculturelle de l'apprentissage des langues et en s'occupant des répertoires plurilingues en développement des élèves. Ce compte-rendu explique comment le PEL a été présenté pas à pas aux élèves, comment de temps en temps les élèves sont invités à établir et atteindre des objectifs d'apprentissage à court terme en travaillant par projets individuels, et comment les élèves de la 8e année présentent l'autoévaluation aux élèves de 5e année. Le compte-rendu propose quelques conseils pratiques sur la façon d'atteindre une implémentation pédagogique réussie du PEL. Vers la fin de la période prise en compte par le rapport, un sondage auprès des élèves a suscité une écrasante majorité de réponses positives.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
République Tchèque
Participant ELP-WSU: Katerina Dvoráková 
voir les détails
  • Zakladni skola Matice skolske, Ceske Budejovice
  • 500 élèves (primaire/secondaire inférieur)
  • Langues enseignées: tchèque (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais, allemand
  • Étendue du projet: une enseignante d’anglais interviewée sur son emploi du PEL

Ce compte-rendu est basé sur l'entretien avec une enseignante d'anglais dans une école qui était intéressée par le développement d'approches portfolio tout au long du curriculum, mais qui n'employait pas le PEL à l'échelle de l'établissement. L'enseignante interviewée employait elle-même le PEL, mais elle était une exception. Elle a utilisé les listes de contrôle "je peux" pour établir des comparaisons entre anglais et allemand dans les classes où les élèves apprenaient les deux langues. Elle a identifié un certain nombre de problèmes dans l'emploi de portfolios à l'école, parmi lesquels le manque de coordination, de formation et de soutien aux enseignants. Elle a également souligné le fait que quelques-uns parmi les élèves plus âgés ne voyaient pas d'intérêt à travailler avec un portfolio parce qu'il n'avait pas de statut officiel et par conséquent ne pouvait pas être employé pour soutenir leur progression d'un niveau scolaire à l'autre.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en français
Grèce
Participant ELP-WSU: Evangélia Gkiovousoglou-Kaga voir les détails
  • Toutes les écoles primaires du pays (projet national coordonné par Evangélia Gkiovousoglou-Kaga)
  • Tous les élèves âgés de 10 à 12 ans, étudiant le français et l’allemand (deuxième langue étrangère)
  • La majorité des élèves ont le grec comme langue maternelle; entre 5% et 20% des élèves dans chaque classe sont des immigrants (autres langues maternelles : albanais, russe, polonais, bulgare et roumain)
  • Langues enseignées: grec (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais (première langue étrangère), français et allemand (deuxièmes langues étrangères)
  • Modèle de PEL employé: modèle grec pour apprenants du primaire (pas encore validé au moment du projet)
  • Ce projet national a été soutenu par des formations continues d’enseignants et par le développement de matériel, et évalué par un questionnaire de sondage)

Le projet grec a été conçu et géré par une agence gouvernementale; il a été pensé comme moyen pour introduire le PEL au niveau national et pour présenter le PEL aux enseignants et aux apprenants de langues étrangères du primaire. Il a été réalisé en deux temps : dans un premier temps mille enseignants de français et d’allemand ont été formés à l'utilisation et dans un deuxième temps, le PEL a été mis en œuvre en classe de façon expérimentale. L'évaluation du projet grec a été conduite sur la base de questionnaires pour les enseignants, des interviews semi structurées avec des directeurs d'écoles, des observations menées par des conseillers pédagogiques pour les langues étrangères. Le projet a été particulièrement bien accueilli et a pleinement atteint ses objectifs: familiariser les enseignants à la mise en œuvre du PEL en classe, stimuler la motivation des apprenants de façon à favoriser leur autonomie dans l’apprentissage, ainsi que la mise en valeur de leurs acquis et de leurs expériences plurilingues et pluriculturelles.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en français
Hongrie
Participant ELP-WSU: Zsuzsa Darabos
voir les details
  • Lauder Javne School, Budapest, une école communautaire juive avec des élèves de l’école maternelle jusqu’à la fin de la scolarité
  • 547 élèves (école maternelle exclue)
  • La plupart des élèves ont le hongrois comme langue maternelle, quelques-uns sont bilingues, et quelques-uns viennent d’autres pays (par exemple Royaume Uni, Colombie, Turquie)
  • Langues enseignées: hongrois (langue de scolarisation/discipline scolaire), hébreu (première langue étrangère), anglais (deuxième langue étrangère; il y a aussi un programme bilingue avec l’anglais), français, allemand, italien, espagnole (troisièmes langues étrangères)
  • Modèles de PEL employés: 15.2001 (modèle hongrois pour apprenants du secondaire); 105.2010 (modèle espagnol en ligne pour apprenants du secondaire)
  • Étendue du projet: 5 enseignants, 5 langues (anglais, français, allemand, italien, espagnol) et 70 élèves

Le projet hongrois a été entrepris avec le soutien officiel; en Hongrie l'introduction du PEL a été associée à des réformes du curriculum. Le projet a associé la dimension interculturelle au plurilinguisme. L'école juive qui a accueilli le projet hongrois envoie en effet chaque année un groupe d'élèves du 10e degré en voyage d'études en Israël. Là-bas ils emploient l'anglais et l'hébreu (et parfois le hongrois) pour entrer en contact avec une culture à laquelle ils appartiennent déjà. Ceci les stimule à chercher d'autres expériences interculturelles et plusieurs d'entre eux visitent d'autres pays et prennent part à des rencontres internationales pour la jeunesse juive. L'expérience du plurilinguisme et de l'interculturalité est par ailleurs vécue au quotidien grâce à la présence dans l'école d'étudiants étrangers ou ayant d'autres langues de la maison et grâce à l'organisation d'événements sportifs ou culturels. Dans le projet hongrois, la préparation des enseignants a été guidée par une liste de contrôle d'éléments à prendre en compte et l'évaluation a été menée par l'intermédiaire de questionnaires.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
Islande
Participant ELP-WSU: Elísabet Valtýsdóttir
voir les détails
  • Fjölbrautaskóli Suðurlands School (FSu), une école du secondaire supérieur pour élèves de 16 à 20 ans
  • Environ 1000 élèves
  • Presque tous les élèves ont l’islandais comme langue maternelle
  • Langues enseignées: islandais (langue de scolarisation/discipline scolaire), danois, anglais, français, allemand, espagnol, parfois latin
  • Modèle de PEL employé: des parties du 75.2006 (modèle islandais pour apprenants du secondaire supérieur)
  • Étendue du projet: 18 enseignants, 5 langues (danois, anglais, français, allemand, espagnol) et environ 600 élèves

La demande de financement de l'école pour soutenir le projet d'emploi du PEL à l'échelle de l'établissement a été rejetée. Cependant continuer sur base volontaire gardait tout son sens, puisqu'il y a une connexion étroite entre le PEL et le nouveau curriculum. En outre, les enseignants qui avaient déjà travaillé avec le PEL étaient prêts à promouvoir son emploi dans toute l'école. En employant des parties du PEL islandais pour les apprenants du secondaire supérieur, le projet avait deux objectifs principaux: (i) présenter le PEL aux enseignants qui ne l'avaient pas encore utilisé et (ii) encourager les enseignants qui étaient déjà familiers avec le PEL à l'employer d'une manière plus extensive. Dans les deux cas, l'intention était de procéder à petits pas, qui avec le temps auraient conduit à l'implémentation complète du PEL. Deux enseignants ont demandé à leurs élèves leurs opinions quant au travail avec le PEL. Bien que quelques élèves se soient montrés peu enthousiastes, la plupart d'entre eux ont reconnu les avantages de l'autoévaluation et de l'évaluation par les pairs basées sur les listes de contrôle du PEL. A la fin de la période prise en compte par le compte-rendu, le coordinateur a estimé que le projet a été un succès même s'il reste modeste, et il s'est déclaré confiant pour la poursuite de l'emploi du PEL.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
Lituanie
Participant ELP-WSU: Nida Burneikaité
voir les détails
  • 10 écoles and 11 enseignants du primaire à travers la Lituanie (projet coordonné par Nida Burneikaité sous les auspices du « Primary English Special Interest Group » [PESIG] de la « Lithuanian Association of Teachers of English as a Foreign Language » [LAKMA])
  • Environ 90% des élèves ont le lituanien comme langue maternelle; autres langues maternelles : polonais et russe ; dans la région de Vilnius en particulier, beaucoup d’élèves sont plurilingues
  • Modèle de PEL employé: il n’y a pas de modèle lituanien validé pour cette classe d’âge; le projet a conçu et piloté différentes tâches liées au portfolio pour le primaire
  • Étendue du projet: 11 enseignants (dans 10 écoles), une langue (anglais), 250 élèves

A l'origine, ce projet avait l'espoir de développer et de tester une version du PEL à employer dans les écoles primaires en Lituanie, en impliquant les enseignants d'anglais, d'allemand et de français. Lorsque le manque de financement a rendu cela impossible, la "Lithuanian Association of Teachers of English" (LAKMA) a accepté de soutenir le projet pour le développement et l'expérimentation d'approches liées au portfolio dans l'enseignement de l'anglais au primaire. Des manifestations liées au projet ont été soutenues par la "Vilnius Pedagogical University". Le projet avait trois objectifs pédagogiques principaux: (i) favoriser le développement de l'autonomie de l'apprenant, (ii) rendre les apprenants conscients de leurs répertoires plurilingues, (iii) explorer la dimension interculturelle de l'apprentissage des langues. A la fin de la période prise en compte par le rapport, le projet avait produit et expérimenté une série d'activités portfolio pour les degrés 2-4, quelques conseils pour les enseignants, et un inventaire de descripteurs en "je peux". Les rencontres dans le cadre du projet ont permis aux enseignants impliqués de partager leur expérience et de discuter quelques questions pratiques posées par l'apprentissage avec le portfolio.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en français
Grèce
Participant ELP-WSU: Evangélia Gkiovousoglou-Kaga voir les détails
  • Toutes les écoles primaires du pays (projet national coordonné par Evangélia Gkiovousoglou-Kaga)
  • Tous les élèves âgés de 10 à 12 ans, étudiant le français et l’allemand (deuxième langue étrangère)
  • La majorité des élèves ont le grec comme langue maternelle; entre 5% et 20% des élèves dans chaque classe sont des immigrants (autres langues maternelles : albanais, russe, polonais, bulgare et roumain)
  • Langues enseignées: grec (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais (première langue étrangère), français et allemand (deuxièmes langues étrangères)
  • Modèle de PEL employé: modèle grec pour apprenants du primaire (pas encore validé au moment du projet)
  • Ce projet national a été soutenu par des formations continues d’enseignants et par le développement de matériel, et évalué par un questionnaire de sondage)

Le projet grec a été conçu et géré par une agence gouvernementale; il a été pensé comme moyen pour introduire le PEL au niveau national et pour présenter le PEL aux enseignants et aux apprenants de langues étrangères du primaire. Il a été réalisé en deux temps : dans un premier temps mille enseignants de français et d’allemand ont été formés à l'utilisation et dans un deuxième temps, le PEL a été mis en œuvre en classe de façon expérimentale. L'évaluation du projet grec a été conduite sur la base de questionnaires pour les enseignants, des interviews semi structurées avec des directeurs d'écoles, des observations menées par des conseillers pédagogiques pour les langues étrangères. Le projet a été particulièrement bien accueilli et a pleinement atteint ses objectifs: familiariser les enseignants à la mise en œuvre du PEL en classe, stimuler la motivation des apprenants de façon à favoriser leur autonomie dans l’apprentissage, ainsi que la mise en valeur de leurs acquis et de leurs expériences plurilingues et pluriculturelles.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en français
Hongrie
Participant ELP-WSU: Zsuzsa Darabos
voir les details
  • Lauder Javne School, Budapest, une école communautaire juive avec des élèves de l’école maternelle jusqu’à la fin de la scolarité
  • 547 élèves (école maternelle exclue)
  • La plupart des élèves ont le hongrois comme langue maternelle, quelques-uns sont bilingues, et quelques-uns viennent d’autres pays (par exemple Royaume Uni, Colombie, Turquie)
  • Langues enseignées: hongrois (langue de scolarisation/discipline scolaire), hébreu (première langue étrangère), anglais (deuxième langue étrangère; il y a aussi un programme bilingue avec l’anglais), français, allemand, italien, espagnole (troisièmes langues étrangères)
  • Modèles de PEL employés: 15.2001 (modèle hongrois pour apprenants du secondaire); 105.2010 (modèle espagnol en ligne pour apprenants du secondaire)
  • Étendue du projet: 5 enseignants, 5 langues (anglais, français, allemand, italien, espagnol) et 70 élèves

Le projet hongrois a été entrepris avec le soutien officiel; en Hongrie l'introduction du PEL a été associée à des réformes du curriculum. Le projet a associé la dimension interculturelle au plurilinguisme. L'école juive qui a accueilli le projet hongrois envoie en effet chaque année un groupe d'élèves du 10e degré en voyage d'études en Israël. Là-bas ils emploient l'anglais et l'hébreu (et parfois le hongrois) pour entrer en contact avec une culture à laquelle ils appartiennent déjà. Ceci les stimule à chercher d'autres expériences interculturelles et plusieurs d'entre eux visitent d'autres pays et prennent part à des rencontres internationales pour la jeunesse juive. L'expérience du plurilinguisme et de l'interculturalité est par ailleurs vécue au quotidien grâce à la présence dans l'école d'étudiants étrangers ou ayant d'autres langues de la maison et grâce à l'organisation d'événements sportifs ou culturels. Dans le projet hongrois, la préparation des enseignants a été guidée par une liste de contrôle d'éléments à prendre en compte et l'évaluation a été menée par l'intermédiaire de questionnaires.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
Islande
Participant ELP-WSU: Elísabet Valtýsdóttir
voir les détails
  • Fjölbrautaskóli Suðurlands School (FSu), une école du secondaire supérieur pour élèves de 16 à 20 ans
  • Environ 1000 élèves
  • Presque tous les élèves ont l’islandais comme langue maternelle
  • Langues enseignées: islandais (langue de scolarisation/discipline scolaire), danois, anglais, français, allemand, espagnol, parfois latin
  • Modèle de PEL employé: des parties du 75.2006 (modèle islandais pour apprenants du secondaire supérieur)
  • Étendue du projet: 18 enseignants, 5 langues (danois, anglais, français, allemand, espagnol) et environ 600 élèves

La demande de financement de l'école pour soutenir le projet d'emploi du PEL à l'échelle de l'établissement a été rejetée. Cependant continuer sur base volontaire gardait tout son sens, puisqu'il y a une connexion étroite entre le PEL et le nouveau curriculum. En outre, les enseignants qui avaient déjà travaillé avec le PEL étaient prêts à promouvoir son emploi dans toute l'école. En employant des parties du PEL islandais pour les apprenants du secondaire supérieur, le projet avait deux objectifs principaux: (i) présenter le PEL aux enseignants qui ne l'avaient pas encore utilisé et (ii) encourager les enseignants qui étaient déjà familiers avec le PEL à l'employer d'une manière plus extensive. Dans les deux cas, l'intention était de procéder à petits pas, qui avec le temps auraient conduit à l'implémentation complète du PEL. Deux enseignants ont demandé à leurs élèves leurs opinions quant au travail avec le PEL. Bien que quelques élèves se soient montrés peu enthousiastes, la plupart d'entre eux ont reconnu les avantages de l'autoévaluation et de l'évaluation par les pairs basées sur les listes de contrôle du PEL. A la fin de la période prise en compte par le compte-rendu, le coordinateur a estimé que le projet a été un succès même s'il reste modeste, et il s'est déclaré confiant pour la poursuite de l'emploi du PEL.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
Lituanie
Participant ELP-WSU: Nida Burneikaité
voir les détails
  • 10 écoles and 11 enseignants du primaire à travers la Lituanie (projet coordonné par Nida Burneikaité sous les auspices du « Primary English Special Interest Group » [PESIG] de la « Lithuanian Association of Teachers of English as a Foreign Language » [LAKMA])
  • Environ 90% des élèves ont le lituanien comme langue maternelle; autres langues maternelles : polonais et russe ; dans la région de Vilnius en particulier, beaucoup d’élèves sont plurilingues
  • Modèle de PEL employé: il n’y a pas de modèle lituanien validé pour cette classe d’âge; le projet a conçu et piloté différentes tâches liées au portfolio pour le primaire
  • Étendue du projet: 11 enseignants (dans 10 écoles), une langue (anglais), 250 élèves

A l'origine, ce projet avait l'espoir de développer et de tester une version du PEL à employer dans les écoles primaires en Lituanie, en impliquant les enseignants d'anglais, d'allemand et de français. Lorsque le manque de financement a rendu cela impossible, la "Lithuanian Association of Teachers of English" (LAKMA) a accepté de soutenir le projet pour le développement et l'expérimentation d'approches liées au portfolio dans l'enseignement de l'anglais au primaire. Des manifestations liées au projet ont été soutenues par la "Vilnius Pedagogical University". Le projet avait trois objectifs pédagogiques principaux: (i) favoriser le développement de l'autonomie de l'apprenant, (ii) rendre les apprenants conscients de leurs répertoires plurilingues, (iii) explorer la dimension interculturelle de l'apprentissage des langues. A la fin de la période prise en compte par le rapport, le projet avait produit et expérimenté une série d'activités portfolio pour les degrés 2-4, quelques conseils pour les enseignants, et un inventaire de descripteurs en "je peux". Les rencontres dans le cadre du projet ont permis aux enseignants impliqués de partager leur expérience et de discuter quelques questions pratiques posées par l'apprentissage avec le portfolio.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en anglais
Norvège
Participant ELP-WSU: Anita Nyberg
voir les détails
  • Kastellet School, Oslo – école primaire et secondaire inférieure (élèves âgés de 6 à 16 ans)
  • 610 élèves dans l’école
  • Très peu d’élèves issus de la migration, en comparaison avec d’autres écoles à Oslo
  • Langues enseignées: norvégien (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais (première langue étrangère), allemand, espagnol, français (deuxièmes langues étrangères)
  • Modèles de PEL employés: 97.2008 (pour apprenants de 13 à 18 ans) et 100.2009 (pour apprenants de 6 à 12 ans)
  • Étendue du projet: toutes les langues, tous les enseignants de langues et tous les élèves de l’école

L'expérience d'emploi du PEL par cette école remonte à 2004, lorsque l'emploi du PEL est devenu obligatoire dans toutes les classes de langues étrangères. L'école a également participé à l'expérimentation de modèles de PEL en développement. Cependant, il ne s'agit toujours pas d'une approche conséquente de l'emploi du PEL à l'échelle de l'établissement. Quelques enseignants ne se sont pas sentis à l'aise avec le PEL et ont souhaité avoir la liberté de décider de l'employer ou pas. Les élèves de l'école consignent déjà la plupart de leurs travaux écrits sous forme digitale, de sorte que le manque d'une version digitale du PEL a été un désavantage. Ceci dit, les enseignants ont élaboré une manière d'employer le PEL sous forme digitale, en fournissant ainsi une base pour le travail futur.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en français
Roumanie
Participant ELP-WSU: Elvira Rodica Andronescu
voir les détails
  • National College Horea, Closca si Crisan, Alba Iulia, école du secondaire supérieur (élèves âgés de 15 à 18 ans)
  • 857 élèves dans l’école
  • 98% des élèves ont le roumain comme langue maternelle; 2% ont le hongrois, l’italien ou le roumain
  • Langues enseignées: roumain (langue de scolarisation), français, anglais, italien (troisième langue étrangère); il y a un programme bilingue avec le français
  • Modèle de PEL employé: 6.2000 (modèle français pour apprenants de 16+ ans)
  • Étendue du projet: 15 enseignants, 4 langues (français, anglais, italien, roumain), 201 élèves

Le projet roumain a été entrepris avec le soutien officiel du ministère; il a été un moyen pour introduire le PEL au niveau local. En Roumanie l'introduction du PEL a été associée à des réformes du curriculum. Le coordinateur du projet roumain a observé qu'à la fin de l'année scolaire 2009-2010, tous les enseignants de langues de l'école estimaient que le PEL était un outil essentiel pour l'apprentissage des langues. A la suite d'une présentation qu'elle a faite du projet aux enseignants de français du réseau des écoles bilingues, la ministre de l'éducation roumaine a recommandé l'emploi du PEL dans toutes les écoles du réseau. En temps voulu, il sera probablement possible de promouvoir l'emploi du PEL au-delà du réseau bilingue. Le projet roumain a interprété de façon stricte l'autonomie de l'apprenant, en introduisant une grande variété d'activités conçues pour permettre aux apprenants de compléter leur PEL tout seuls; il s'est également intéressé au développement de la coopération entre les enseignants. Le projet roumain a employé des assistants francophones pour établir des contacts culturels et l'école a également participé à plusieurs projets et échanges européens. Dans ce projet, les élèves ont réagi positivement à la Biographie langagière, mais ils ont globalement préféré travailler avec le Dossier.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en français
Fédération de Russie
Participant ELP-WSU: Tatiana Yudina
voir les détails
  • Lycée linguistique/école secondaire de spécialisation en langues, apprenants âgés de 13 à 17 ans
  • Nombre total d’élèves : environ 290
  • Une écrasante majorité des élèves ont le russe comme langue maternelle, bien qu’ils soient originaires de nombreux milieux ethniques différents
  • Langues enseignées: russe (langue de scolarisation/discipline scolaire, exception faite de l’histoire de la littérature et de la culture de la première langue étrangère, qui sont enseignées en langue cible); anglais, français, allemand, espagnol, italien, ukrainien, chinois, japonais, arabe (toutes enseignées comme première ou deuxième langue étrangère). Tous les élèves apprennent deux langues étrangères et le latin
  • Modèles de PEL employés: 31.2002 (modèle russe pour apprenants de 15+ ans) et 3.2000 (modèle russe pour apprenants de 11 à 14 ans)
  • Étendue du projet: 6 langues (anglais, français, allemand, espagnol, italien, ukrainien), 10–15 enseignants, 290 élèves

Le projet russe a été proposé par un département universitaire et soutenu par l'administration scolaire; il avait comme objectif de développer l'emploi déjà existant du PEL. Il a essayé de développer l'autonomie de l'apprenant en se focalisant sur la définition des objectifs, les stratégies d'apprentissage et l'autoévaluation, et en développant la capacité des apprenants de trouver du matériel et des activités pertinentes pour leurs objectifs. Le projet russe a abordé les dimensions plurilingue et interculturelle de nombreuses façons. Il a par exemple impliqué les apprenants dans des simulations globales, qui leur demandaient d'utiliser leurs compétences dans différentes langues étrangères, et il les a encouragés à communiquer avec des locuteurs natifs de langues autres que leur L1. En plus, le projet a utilisé une approche lexicale pour identifier des similitudes et des contrastes entre l'appréhension du monde par différentes cultures. Il a exploré les implications culturelles des emprunts lexicaux et il a comparé proverbes et gestuelle à travers les langues. Le projet a été évalué par l'intermédiaire de questionnaires adressés aux élèves et aux enseignants.
cacher les détails

 

 Télécharger le rapport
en anglais
Norvège
Participant ELP-WSU: Anita Nyberg
voir les détails
  • Kastellet School, Oslo – école primaire et secondaire inférieure (élèves âgés de 6 à 16 ans)
  • 610 élèves dans l’école
  • Très peu d’élèves issus de la migration, en comparaison avec d’autres écoles à Oslo
  • Langues enseignées: norvégien (langue de scolarisation/discipline scolaire), anglais (première langue étrangère), allemand, espagnol, français (deuxièmes langues étrangères)
  • Modèles de PEL employés: 97.2008 (pour apprenants de 13 à 18 ans) et 100.2009 (pour apprenants de 6 à 12 ans)
  • Étendue du projet: toutes les langues, tous les enseignants de langues et tous les élèves de l’école

L'expérience d'emploi du PEL par cette école remonte à 2004, lorsque l'emploi du PEL est devenu obligatoire dans toutes les classes de langues étrangères. L'école a également participé à l'expérimentation de modèles de PEL en développement. Cependant, il ne s'agit toujours pas d'une approche conséquente de l'emploi du PEL à l'échelle de l'établissement. Quelques enseignants ne se sont pas sentis à l'aise avec le PEL et ont souhaité avoir la liberté de décider de l'employer ou pas. Les élèves de l'école consignent déjà la plupart de leurs travaux écrits sous forme digitale, de sorte que le manque d'une version digitale du PEL a été un désavantage. Ceci dit, les enseignants ont élaboré une manière d'employer le PEL sous forme digitale, en fournissant ainsi une base pour le travail futur.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en français
Roumanie
Participant ELP-WSU: Elvira Rodica Andronescu
voir les détails
  • National College Horea, Closca si Crisan, Alba Iulia, école du secondaire supérieur (élèves âgés de 15 à 18 ans)
  • 857 élèves dans l’école
  • 98% des élèves ont le roumain comme langue maternelle; 2% ont le hongrois, l’italien ou le roumain
  • Langues enseignées: roumain (langue de scolarisation), français, anglais, italien (troisième langue étrangère); il y a un programme bilingue avec le français
  • Modèle de PEL employé: 6.2000 (modèle français pour apprenants de 16+ ans)
  • Étendue du projet: 15 enseignants, 4 langues (français, anglais, italien, roumain), 201 élèves

Le projet roumain a été entrepris avec le soutien officiel du ministère; il a été un moyen pour introduire le PEL au niveau local. En Roumanie l'introduction du PEL a été associée à des réformes du curriculum. Le coordinateur du projet roumain a observé qu'à la fin de l'année scolaire 2009-2010, tous les enseignants de langues de l'école estimaient que le PEL était un outil essentiel pour l'apprentissage des langues. A la suite d'une présentation qu'elle a faite du projet aux enseignants de français du réseau des écoles bilingues, la ministre de l'éducation roumaine a recommandé l'emploi du PEL dans toutes les écoles du réseau. En temps voulu, il sera probablement possible de promouvoir l'emploi du PEL au-delà du réseau bilingue. Le projet roumain a interprété de façon stricte l'autonomie de l'apprenant, en introduisant une grande variété d'activités conçues pour permettre aux apprenants de compléter leur PEL tout seuls; il s'est également intéressé au développement de la coopération entre les enseignants. Le projet roumain a employé des assistants francophones pour établir des contacts culturels et l'école a également participé à plusieurs projets et échanges européens. Dans ce projet, les élèves ont réagi positivement à la Biographie langagière, mais ils ont globalement préféré travailler avec le Dossier.
cacher les détails

 Télécharger le rapport
en français
Fédération de Russie
Participant ELP-WSU: Tatiana Yudina
voir les détails
  • Lycée linguistique/école secondaire de spécialisation en langues, apprenants âgés de 13 à 17 ans
  • Nombre total d’élèves : environ 290
  • Une écrasante majorité des élèves ont le russe comme langue maternelle, bien qu’ils soient originaires de nombreux milieux ethniques différents
  • Langues enseignées: russe (langue de scolarisation/discipline scolaire, exception faite de l’histoire de la littérature et de la culture de la première langue étrangère, qui sont enseignées en langue cible); anglais, français, allemand, espagnol, italien, ukrainien, chinois, japonais, arabe (toutes enseignées comme première ou deuxième langue étrangère). Tous les élèves apprennent deux langues étrangères et le latin
  • Modèles de PEL employés: 31.2002 (modèle russe pour apprenants de 15+ ans) et 3.2000 (modèle russe pour apprenants de 11 à 14 ans)
  • Étendue du projet: 6 langues (anglais, français, allemand, espagnol, italien, ukrainien), 10–15 enseignants, 290 élèves

Le projet russe a été proposé par un département universitaire et soutenu par l'administration scolaire; il avait comme objectif de développer l'emploi déjà existant du PEL. Il a essayé de développer l'autonomie de l'apprenant en se focalisant sur la définition des objectifs, les stratégies d'apprentissage et l'autoévaluation, et en développant la capacité des apprenants de trouver du matériel et des activités pertinentes pour leurs objectifs. Le projet russe a abordé les dimensions plurilingue et interculturelle de nombreuses façons. Il a par exemple impliqué les apprenants dans des simulations globales, qui leur demandaient d'utiliser leurs compétences dans différentes langues étrangères, et il les a encouragés à communiquer avec des locuteurs natifs de langues autres que leur L1. En plus, le projet a utilisé une approche lexicale pour identifier des similitudes et des contrastes entre l'appréhension du monde par différentes cultures. Il a exploré les implications culturelles des emprunts lexicaux et il a comparé proverbes et gestuelle à travers les langues. Le projet a été évalué par l'intermédiaire de questionnaires adressés aux élèves et aux enseignants.
cacher les détails

 

  Search

Bookmark and Share

Bookmark and Share